Plan de relance de l'apprentissage : les aides financières

Secteur privé
1- Aide à la relance de l’apprentissage – COVID19
Pour les contrats signés à compter du 1er juillet 2020 et jusqu’au 28 février 2021, création d’une aide exceptionnelle au recrutement des apprentis : 5 000 euros pour un apprenti de moins de 18 ans et 8 000 euros pour un apprenti majeur (par contrat préparant à un diplôme jusqu’au master).

Cette aide sera versée :

  • aux entreprises de moins de 250 salariés sans condition ;
  • aux entreprises de plus 250 salariés à la condition qu’elles s’engagent à atteindre le seuil de 5% de contrats d’apprentissage ou de contrats de professionnalisation dans leur effectif en 2021, selon des modalités définies par décret (faute de quoi il faudra rembourser les sommes perçues).

2- Réduction générale des cotisations patronales renforcée.
3- Sous condition : aide à l’exercice de la fonction de maître d’apprentissage versée par l’OPCO, maximum de 230€/mois pendant 12 mois (se renseigner auprès de son OPCO).

Secteur public
Exonération des cotisations patronales relatives aux assurances sociales (maladie, maternité, invalidité, décès) et aux allocations familiales, des contributions CSA, FNAL, VT, des cotisations patronales d’assurance chômage versées par les employeurs qui ont adhéré au régime d’assurance chômage. Reste exigible la cotisation AT/MP, la contribution au dialogue social, le forfait social.